ACTUALITÉS

CHANGER DE RÔLE, une série documentaire, en huit épisodes, de Jérôme Richer, sur les masculinités au théâtre composée d'entretiens de quinze comédiens et metteurs en scène suisses romands. Un podcast né dans le sillage de l'émergence de #metoothéâtre. A retrouver sur Radio Bascule (accessible aussi via Apple Podcast et Spotify).

Presse : Tribune de Genève, Courrier.

MALGRE QU'ON ME TRAITE COMME DE LA MERDE, JE SUIS QUAND MÊME GENTILLE, texte et mise en scène Jérôme Richer, création au Théâtre du Loup à Genève du 4 au 16 octobre 2022.

Malgré qu'on me traite comme de la merde, je suis quand même gentille

Théâtre du Loup - Genève

4 au 16 octobre 2022


En janvier 2019, à Genève, les employées d'une entreprise de nettoyage se mettent en grève pour protester contre un licenciement collectif. Ces femmes, pour l'essentiel d'origine étrangère, s'occupent de nettoyer les locaux d'une grande banque privée genevoise après la fermeture de ses bureaux. Chaque soir, pendant une douzaine de jours, au plus froid de l'hiver, elles reviennent armées de leur courage, devant la banque, en plein cœur d'une rue marchande, faire entendre leur colère et leurs revendications.


Malgré qu'on me traite comme de la merde, je suis quand même gentille s'inspire de cette grève pour retracer l'histoire d'une lutte : celle de David contre Goliath, du faible contre le fort. Une lutte de femmes contre des hommes détenteurs du pouvoir. L'histoire d'une émancipation.

Texte et mise en scène Jérôme Richer
Dramaturgie Olivia Csiky Trnka
Collaboration artistique Fanny Courvoisier, Katy Hernan Semelet
Œil extérieur Lionel Perrinjaquet
Lumière et régie générale Joëlle Dangeard

Musique Malena Sardi
Costumes Eléonore Cassaigneau
Médiation Iris Meierhans (Destination 27)
Administration Maël Chalard
Photographies Isabelle Meister

Soutiens
Ville de Genève, Loterie Romande, Fondation Leenaards, Fondation suisse des artistes interprètes - SIS, Société Suisse des Auteurs (SSA), une fondation privée genevoise

"Auteur et metteur en scène, Jérôme Richer est passé maître dans l'art d'interroger le réel avec des spectacles basés sur une véritable enquête sociale. L'artiste a notamment évoqué la fin du mouvement squat, à Genève, en 2008. Il a aussi donné la parole à des stars du porno en 2015 et a fort bien documenté, la même année, le phénomène des Roms.(...)

Sa démarche se rapproche de celle de Milo Rau, qui, lui aussi, construit son œuvre autour de témoignages existants. Mais, à la différence du metteur en scène bernois, Jérôme Richer s'intéresse plus à des mécanismes sociaux qu'à de grandes pages de l'Histoire mondiale. Surtout, le Genevois d'adoption ne recourt pas ou peu à la vidéo. Son socle dramatique repose sur le récit monologique, avec, souvent, des interpellations adressées au public, de sorte à sortir les spectateurs de leur confort."

Marie-Pierre Genecand, journaliste au Temps, texte de présentation du spectacle Si les pauvres n'existaient pas, faudrait les inventer pour l'édition 2020 des Rencontres du théâtre suisse.