Je ne suis pas la fille de Nina Simone (2018)

texte Julie Gilbert
mise en scène Jérôme Richer
dramaturgie Olivia Csiky Trnka
jeu Olivia Csiky Trnka, Mathieu Ziegler
lumières Joëlle Dangeard
vidéo Louis Sé
son Malena Sardi
régie lumières Joëlle Dangeard ou Nadan Rojnic
régie son et vidéo Daniel Cousido 


REPRÉSENTATIONS

  1. 9 au 23 février 2018 au Théâtre Pittoëff (Genève)
  2. 8 mars 2018 à l'Echandole (Yverdon-les-Bains)
  3. 1er mars 2019 au Centre Culturel de la Prévôté (Moutier)
  4. 5 au 10 mars 2019 au 2.21 (Lausanne)
  5. 9 au 12 avril 2019 au Centre culturel suisse (Paris).

"Avec son langage parfois cru ou ses silences qui pèsent plus que les mots, sa rage et son insoumission, cette pièce est sans doute l'une des plus marquantes du répertoire contemporain qu'on ait eu l'occasion de voir ces derniers temps. (...) Ce double portrait de femmes, soutenant les causes féministe et noire, est un spectacle puissant qui parle finalement d'une seule et même voix féminine, une voix trop souvent mise en sourdine qui jaillit ici comme un cri de liberté.

" (Cécile Dalla Torre - Le Courrier)

RÉSUMÉ

Une nuit, dans un motel pourri d'Atlantic City. Nina et Nico se font face. Nina est blanche. Sa mère l'a appelée comme ça à cause de Nina Simone, ce prénom est un héritage, presque une injonction.

Nina Simone. Un fantôme qui hante sa vie, une figure violente et bouleversante, qui cette nuit-là, dans cette chambre d'hôtel, la secoue. Son souvenir la secoue au point de tout faire éclater. Car peut-être que d'être sur les traces de Nina Simone, ça brûle, peut-être que le simple fait d'évoquer sa vie peut réduire à néant toutes les constructions auxquelles jusque-là on a cru.

Le texte de Julie Gilbert questionne la figure de l'artiste en contradiction avec sa vie, le féminisme, les rapports homme-femme, le racisme, le rôle de l'art dans nos vies. C'est aussi et surtout le portrait d'une femme qui décide de se tenir debout et refuse de jouer un rôle de figurante dans sa vie.

PRESSE

"La mise en scène de Jérôme Richer tient tout entière dans la direction d'acteurs, les deux sincèrement et fougueusement impliqués dans cette évocation." Benjamin Chaix - La Tribune de Genève

"Au Théâtre Pitoëff, une femme révoltée évoque Nina Simone et fustige une société encore largement inégalitaire. Stimulant." - Marie-Pierre Genecand - Le Temps

"Je ne suis pas la fille de Nina Simone est un beau spectacle, qui pose de nombreuses questions, qui résonne aussi de manière très actuelle, avec la cause féministe." Fabien Imhof - R.E.E.L.

BANDE-ANNONCE

DOSSIER DE PRÉSENTATION DU SPECTACLE

SOUTIENS A LA CREATION

Département de la culture et des sports de la Ville de Genève, Loterie Romande, Fondation Leenaards, Fondation des artistes interprètes (SIS) et fondation privée genevoise.

SOUTIENS A LA TOURNÉE

Corodis, Office cantonal de la culture et du sport du Canton de Genève